Se protéger avec les 3 dernières sourates du Coran

Se protéger avec les trois dernières sourates du coran

Le Prophète (paix sur lui) a utilisé les 3 dernières sourates du Coran pour se protéger. Voici comment.

Cet article est tiré de notre livre : 100 Trésors de l’Islam

Les 3 dernières sourates du Coran

« Dis : « Il est Allah, Unique ; Allah, Le Seul à être imploré pour ce que nous désirons ; Il n’a jamais engendré, n’a pas été engendré non plus ; Et nul n’est égal à Lui. » » (Sourate 112, Al-Ikhlâs)

« Dis : « Je cherche protection auprès du Seigneur de l’aube naissante ; contre le mal des êtres qu’Il a créés ; contre le mal de l’obscurité quand elle s’approfondit ; contre le mal de celles qui soufflent (les sorcières) sur les nœuds ; et contre le mal de l’envieux quand il envie. » » (Sourate 113, Al-Falâq)

« Dis : « Je cherche protection auprès du Seigneur des hommes ; Le Souverain des hommes ; Dieu des hommes ; contre le mal du mauvais conseiller, furtif ; qui souffle le mal dans les poitrines des hommes ; qu’il (le conseiller) soit un djinn, ou un être humain. » » (Sourate 114, Al-Nass)

Les habitudes du Prophètes (paix sur lui) avec ces 3 dernières sourates

Aïcha – qu’Allah l’agrée – rapporte que lorsque le Prophète (paix sur lui) allait se mettre au lit chaque nuit, il joignait ses mains puis soufflait dedans et y lisait : « Dis : « Il est Allah, Unique », « Dis : « Je cherche protection auprès du Seigneur de l’aube naissante » et « Dis : « Je cherche protection auprès du Seigneur des hommes. » Ensuite, il passait ses mains sur (toutes les parties de) son corps qu’il pouvait atteindre, commençant par la tête et le visage, puis (les passant sur) toute la partie antérieure de son corps. Il faisait cela trois fois. ». (Rapporté par Al-Bukhârî)

apprendre islam

Aïcha – qu’Allah l’agrée – rapporte : « Lorsque Le Prophète (paix sur lui) tombait malade, il lisait pour lui-même « Al-Mou’awoudhat » (les sourates protectrices, ce sont les sourates Al-Falaq et Al-Nass) et soufflait dans ses mains. Quand sa maladie s’aggrava, je les lisais pour lui et je l’aidais à passer ses mains (sur son corps) dans l’espoir d’obtenir leur bénédiction. ». (Rapporté par Al-Bukhârî)

D’après Abdallah Ibn Khoubaib – qu’Allah l’agrée :
« Nous avons été touchés par une pluie fine et par l’obscurité. Alors nous avons attendu le Prophète (paix sur lui) afin qu’il fasse imam pour nous. Nous l’avons trouvé et il a dit :
« Avez-vous prié ? » Alors je n’ai rien dit.
Il me dit : « Dis ! » mais je n’ai rien dit.
Puis il me dit : « Dis ! » mais je n’ai rien dit.
Puis il me dit : « Dis ! »
J’ai dit : « Que dois-je dire ? »
Il a dit : « Dis » Dis : « Il est Allah, Unique » et les deux protectrices trois fois le matin et l’après-midi, cela te suffira contre toute chose. » »
. (Authentifié par Al-Albani)

D’après Oqba ibn Amir – qu’Allah l’agrée, le Prophète (paix sur lui) a dit :
« Ô Oqba, ne vais-je pas t’apprendre les deux meilleures sourates que tu ais lus « Dis : « Je cherche protection auprès du Seigneur de l’aube naissante » et « Dis : « Je cherche protection auprès du Seigneur des hommes. ». Ô Oqba, lis-les à chaque fois que tu dors et à chaque fois que tu te lèves, personne n’a demandé ou a cherché protection par mieux qu’elles. ». (Authentifié par Al-Albani)

Source : 100 Trésors de l’Islam – Éditions MuslimLife

E-book offert

Ne pars pas sans télécharger ton e-book offert que tu pourras consulter sur ton ordinateur, ta tablette ou ton smartphone. 

Qu’Allah fasse que cet ouvrage soit bénéfique au plus grand nombre !

5 Responses

  1. Il n’y a de dieu qu’Allah, Unique, Allah, Le seul à être imploré pour ce que nous désirons, Il n’a jamais engendré, n’a pas été engendré non plus; Et nul n’est égal à lui.
    Sourate112, El Ikhlas »

  2. Je renouvelle ma shahada en ce jour en Levant la main droite et en esprimant par ma bouche ce que j’ai dans le coeur. J’ATTESTE QU’IL N’YA DE DIVINITÉ EN DEHORS D »ALLAH ET MOUHAMMAD (sallal’ALLAHou aleyhi wa salam)EST SON MESSAGER..Qu’ALLAH purifi nos coeurs et ames de toute hypocrisie,qu’il nous mette a l’abri de la fiitna de ce dounia et que par sa misericorde infinie pardonne nos parents et a toute la oummah..ya ALLAH certes tu vois et entends ce que nous tes creatures ne peut entendre ni voir, et tu es patient et juste Quant au sujet de la repression, j’implore ton secour pour nos freres et soeurs OUIGHOURS en chine…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience sur notre site. En continuant votre navigation, vous acceptez notre utilisation des cookies. Pour en savoir plus et gérer vos préférences, consultez notre Politique de Confidentialité.

E-book offert

Ne partez pas sans télécharger votre e-book offert que vous pourrez consulter sur votre ordinateur, votre tablette ou votre smartphone. 

Qu’Allah fasse que cet ouvrage soit bénéfique au plus grand nombre !