La Sourate Al-Fatiha est un remède

La sourate Al Fatiha est un remède

La sourate Al-Fatiha est un remède pour le corps et pour le cœur.

Cet article est tiré de notre livre : Tafsir Sourate Al-Fatiha – L’Exégèse de la Sourate « L’Ouverture »

Le cœur tombe malade à cause de deux éléments :

  1. Un savoir corrompu
  2. Une intention corrompue.

Cela amène ensuite à deux maladies fatales : l’égarement et la colère. L’égarement est le résultat final d’un savoir corrompu et la colère est le résultat final d’une intention corrompue. Ces deux maladies sont les reines de toutes les maladies du cœur.

Celui qui demande la guidance vers le Chemin Droit demande ce qui est le remède contre la maladie de l’égarement. C’est pourquoi cette sourate a été rendue obligatoire pour tous les serviteurs lors de chaque prière.

La Sourate Al-Fatiha est un remède

Concrétiser le verset « C’est Toi Seul que nous adorons et C’est de Toi Seul dont nous implorons le secours » sert de remède contre la corruption de l’intention. Cela, car l’intention est liée aux objectifs et aux moyens de les atteindre. Ainsi, ce remède se compose de six éléments :

  1. Adorer Allah Seul
  2. Accomplir ce qu’Il a ordonné et légiféré
  3. Le non-suivi des désirs
  4. Le non-suivi du simple avis des gens
  5. Demander à Allah Son aide pour que cela s’accomplisse
  6. Ne pas compter sur soi-même.

De plus, le cœur est confronté à deux maladies dangereuses et destructrices et ce verset sert de remède contre elles.

Ibn Taymiyyah a dit :

« « C’est Toi Seul que nous adorons » réprime l’ostentation et « C’est de Toi Seul dont nous implorons le secours » réprime l’arrogance. ».[1]

En ce qui concerne sa capacité à guérir les maladies corporelles, cela peut-être vu dans le hadith d’Abu Sa’id rapporté par Al-Bukhari qui raconte qu’après qu’il est récité la sourate pour guérir une personne qui avait été mordue par un scorpion, le Messager d’Allah (paix sur lui) lui a dit :

« …et qu’est-ce qui t’as fait savoir que c’était une ruqya ? »[2]

Source : Tafsir Sourate Al-Fatiha – L’Exégèse de la Sourate « L’Ouverture »


[1] Ibn Al-Qayyim

[2] Ibn Al-Qayyim, Madarij Al-Salikin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.